2 stratégies de voir différemment cet écrit de la réalité ?

discussion ... scaled - 2 stratégies  de voir  différemment cet écrit de la réalité ?

Vous en avez déjà entendu, d’une certaine manière, que ce soit en communication avec un de vos proches, qui commence par parler de telle sorte que vous avez su, vous-même que la réalité est tout autre.

Cela ne m’étonne pas trop, quand j’entends, de la bouche de celui qui n’a jamais mis pieds dans le monde des affaires, prétendent connaitre la majorité des leçons, pourtant il suffit de regarder au sein des  écoles de commerce.

Le constat fut quoi réellement quand on commence par aller au-delà, du fait que celles-ci ne sont pas réputées pour vous donner des leçons concrètes en ce qui concerne des aptitudes nécessaires, si vous en avez besoin. Mais pourquoi dites-vous ?

Eh bien, malgré le fait que celles-ci n’en ont pas trop à vous donner, prenez l’exemple d’un professeur.

Celui-ci est bien conscient qu’il travaille  pour une école, et même si vous n’avez pas su que il proclame la bonne nouvelle, sans que lui-même en soit le véritable exemple, et donc à quoi bon en soi de vouloir écouter encore et encore la même personnalité qui ne reflète pas exactement ce qu’il prêche dans la réalité ; plutôt de se contenter de venir dispenser un concept.

Ou c’est plutôt les personnes susceptibles, de vouloir que vous soyez en train d’abord de payer votre loyer, mettre de côté pour vos envies avant de vous payer vous-même.

Sinon ce sont ces personnes qui se sont débrouillées, pour trouver la somme espérée, et avoir la capacité de vouloir que vous payez les autres ?  

Regarder cette expérience en amont avant de vous mettre par rendre compte, que la réalité ne laisse des bons indices tels que oui, vous finissez par trouver, dès que vous allez urgemment besoin de l’argent pour vous soigner est loin d’être de passer à côté.

Par ailleurs, à quoi cela m’apporte personnellement, quand je décide suivre une telle croyance comme mangeons et buvons, demain nous mourrons ?

Il y a de cela, avec les camarades colocataires avec qui j’avais partagé une chambre.

Je m’efforce d’une certaine manière à mettre de côté le peu de l’argent qui tombait, après que je mets par travailler pour une structure de la place.

Je  me rends a la maison autant que toutes les personnes, pourtant pas satisfaire du rythme de vie que je suis contraint de partager avec certains amis.

Si je dois a un moment de ma vie aller au même niveau, c’est-à-dire, pencher sur l’idée que tout est doit être dépensé , je risque de me  voir dans l’incapacité de payer ne serait-ce que le loyer.

Vivre à un moment avec des gens que vous connaissez, parce que vous n’êtes pas si capable de supporter les charges quotidiennes, aussi bien des études, j’étais contraint de minimiser  mes dépenses excessives.

Dans ces conditions, vouloir être diffèrent des autres, c’est aussi une sorte de défi, parfois avec le sentiment de passer à côté   de quelque chose d’importante de la vie.

Certainement que ceux-ci, ont des envies comme un bon nombre de personnes dans la société, encore des jeunes étudiants, prendre l’initiative d’être a la mode tel que d’autres, avec en parallèles, s’il n’y a pas ceci ou cela a acheter.

Evidemment que tisser des relations qui nécessitent des sorties, dans le cadre académique peut prendre le dessus, voire entrainer une épidémie de dépenses, même si je ne suis pas aussi a quelques jours de la fin du mois, capable de trouver au plus vite que possible le frais dédie pour le loyer.

Cependant, a quoi je m’attends quand cette situation sonnait à ma porte comme celle d’être obligatoirement dans la démarche de déménager, parce que vos camarades en qui vous avez confiance, de la bouche, vous entendez mangeons et buvons,  incapable de mettre de l’argent sur la table pour régulariser la situation immobilière ?

Dans une telle situation, je me retrouve en même temps, dans une longue réflexion, auprès de qui vais-je trouver de place pendant le temps de mettre par trouver une autre chambre ?

Je passe le temps, certes a réajuster les choses, pourtant pas aussi facile de voir que c’est rien que des fausses estimations, que la réalité à trouver une autre voi et sentait loin  plus que j’entendais et pouvait consigner sur une feuille vierge.

Par contre, a quoi attendez-vous, après que vous ayez pris votre temps à travailler votre exposé, et qui se veut par vous surprendre, en contradiction de ce que vous auriez dû voir ?

En ce qui concerne votre prise de parole, le sentiment au cours de votre présentation, surpris d’être interrogé en dehors de ce que vous attendez, est possible surtout dans ce cas. Mais lequel ?

Si vous avez l’intention de bien s’entendre sur votre sujet, avec aussi la sensation, de s’assurer que les questions surviennent,  après que votre public ait pris du temps à vous écouter, et qui par surprise vous interpelle sur autres que ce que vous avez prévus, sont observables..

Et donc, vous confrontez  a cette dure réalité, à ce que vous ne soyez  pas en train de passer étape par étape de votre plan est un souvenir lointain tel Alice au pays des merveilles. Et pourtant quoi faire pour amoindrir les conséquences collatérales ?

2 stratégies pour votre préparation avant de passer à l’action   

Avant de vous mettre par vous faire  face à la réalité, dans un premier temps, en ayant la certitude de bien consigner votre plan, vous pouvez aussi vous s’assurer à votre côté un plan B dès que les choses ne vont pas paraitre exact  tel que sur le papier.

Par exemple, il suffit de vous référer a cette série, dont casa del papel envie de connaitre sur la série ? Cliquez sur le lien https://fr.wikipedia.org/wiki/La_casa_de_papel

Dès que ceux-ci sont bien aperçus, que le plan prévu pour la suite du braquage est voué à des difficultés, ceux-ci avec l’aide du professeur,  le commanditaire, trouve que c’est évident de se recourir à un plan B. Et pourquoi pas  un plan C pour vous ?

Une autre stratégie, c’est celui de vous recourir à vous-même, de faire appel au raisonnement.

Si vous êtes en face de l’idée, que c’est évident de travailler pour une autre personne  sans que vous ne soyez pas en train de mettre par travailler sur votre propre empire.

Vous pouvez vous poser la question de savoir, et  si cela arrivait si vous êtes congédiés. N’allez-vous pas  vous  répartir de zéro ? Quel est l’actif sur lequel vous auriez dû travailler pendant tout ce temps ?

Comme le dis en éducation, penser par vous-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.