5 idées reçues de la présentation en public

Votre objectif déjà en vue avant de passer à l’action 

Evoquez la présentation devant un public demeure que vous ayez d’abord un objectif en vue, qui va de quoi devrais-je dire dans une telle circonstance ou dans une autre.

 Parlez de présentation nécessite alors que vous voyez dans un premier temps ce que vous êtes appelés à faire souvent la plupart partir d’une présentation d’un travail de recherche demandé par une administration ou une équipe, bien sûr après que vous assistez à  l’une des rencontres.

Par contre, le cas de  celui d’une présentation de chaque élève dont vous avez été confrontées dans le système éducatif traditionnel fut des moments de connaitre des personnes qui se trouvent ici et maintenant.

Par ailleurs, la réalité ne vous faites pas voir que tout se passe à merveille entre celui qui est appelé à diriger une classe communément appelé enseignant  ou dans autre univers, un maitre conférencier.

Le professeur lance à toute la classe que c’est le moment de se présenter à  toute la  classe, et commence le rythme qui vous    faites bien penser que vous aurez à  parler  de ce que vous avez fait hier ou ce que vous aimez dans la vie.

Certainement, la plupart du temps, les réponses varient d’une personne à une autre, à savoir que vous avez le choix de garder certaines informations qui vous sont intimes autant que vous n’êtes pas appelés à dire ce que vous avez fait de bien de concrets à vos camarades.

Le constat fut que vous voyez des personnes, dans votre cas, camarades de classe, qui furent des discours qui vous donnent envie de rappeler qu’il s’agit d’une présentation, étant donné que vous ayez l’idée que vous assistez à une présentation.

Mais la question à laquelle je réfère souvent est bien celle-ci, le professeur a été précis  en murmurant par exemple, veuillez bien donner votre nom, prénom et ce à quoi vous aspirez dans la vie réellement.

Dans votre cas, la question pourrait être précisée pour être clair aux yeux de la classe, voyez-vous que cela  n’a pas été faite dans votre cas, allez-vous remettre la faute sur le professeur ou enseignant en personne ou celui appelé à se présenter ?

En ayant un regard différent de la situation à laquelle vous faites face, vous pouvez trouver toutes les raisons pour inculper l’un ou l’autre, l’essentiel demeure que vous ayez à voir, non plus ce que vous aurez à dire mais à se focaliser sur votre objectif.

Voyez-vous si vous n’êtes pas en cohérence avec votre réalité

Vous êtes certainement dans votre démarche de présenter le rapport que vous avez choisi librement  pour votre  équipe, voyez que vous n’avez pas noté  la plupart ce que vous avez entendu, vous n’arrivez pas à  vous situer une fois que vous aviez pris  la peine  de rendre votre travail longtemps  préparé.

Par moment, vous avez pris du temps à reconstituer tout dans un ordre que vous avez adapté à votre production bien faite  en amont de quelques  heures de votre présentation.

Et même si, vous avez à vous poser des questions sur la fiabilité sur ces points déjà notifiés, c’est sans doute que votre habileté à voir clairement, que vous avez pu mettre les points à leur place au moment voulu vous donnent pas totalement la satisfaction d’en faire autant que vous aurez souhaité.

C’est aussi le cas d’un écrivain, qui  à un moment donné, se trouve dans un trou infernal à voir la structure, sans qu’il ait a bien retranscrit  dans toute sa version originalle, ce qui heurte à  la cohérence  de l’histoire.

Votre temps compte aussi bien pour la réussite  de votre présentation

Si vous avez déjà répondu à quelqu’un que vous n’avez pas le temps pour discuter sur des sujets qui ne relèvent pas beaucoup d’intérêts dans certaines circonstances plutôt que de faire ce qui compte véritablement ;

C’est qu’il demeure aussi important pour votre temps, avant de  vous lancer dans une présentation,  encore que vous êtes appelés à vous livrer devant le jugement des hommes.

Vous  ne permettez point de garder l’attention de votre auditoire et vous êtes mal partis pour passer votre message aussi bien que l’enthousiasme qui accompagne votre moment de gagner en autorité.

Ce fut dans un moment au cours de votre fréquentation, que vous ayez à suivre la présentation d’un exposé, la plupart du temps, de quelques camarades de classe ou d’amphithéâtre.

Apres qu’ils aient à se donner la peine  de récapituler la tâche demandée, décident de rendre, autrement décident de présenter. Etant donné qu’ils sont nombreux à passer devant la classe, mettre à la disposition de chaque groupe le temps d’exposé ne fut pas négociable.

Vous êtes lancés dans votre quête de comprendre ce que vos camarades à vous passer, mais votre constat reste à ce que  vous n’arrivez pas à suivre d’une part, faute d’avoir pas été dans les normes et d’autre part, enseignant qui rappelle que le temps est largement dépassé.

De la façon que vous êtes déçus  face à une présentation d’un exposé, votre temps est limité  pour rendre vos travaux.

Enumérez vos idées à mesure que vous les développez

A mesure que vous développez vos idées, il  parait si bien que vous ayez à les ordonner de manière à ce qu’on vous suive de façon linéaire. De la façon dont vous attendez qu’on vous raconte la suite d’une histoire après que vous finissez de vous mettre dans votre bain, la meilleure des choses que vous comptez entendre qu’on aille de pas à pas, aussi simple que vous constatez.

Par exemple, je ne saurais que d’être enthousiasmé à mon retour d’une balade en  campagne, à vous raconter à partir de là ou j’ai décidé enfin de s’y rendre à un tel endroit en commençant de la façon que vous voilà me suivre avec beaucoup d’attention.

D’abord, je me réfère à ce moment ou ………

Ensuite, j’ai décidé de rendre à nouveau pour  voir  si ……

Et enfin, ma joie fut de constater que tout se passe à merveille au point où je meurs d’envie de partir avec vous…………

Dale Carnegie, spécialiste de l’entraînement à  la communication, au leadership, à la vente, au management estime que << le moyen   le plus simple de faire une présentation bien construite  est de mentionner simplement chaque point l’un après l’autre, au cours de votre exposé.

Mon premier point est …….. Vous pouvez être aussi net que cela. Quand le premier point est épuisé, vous pouvez dire  franchement que vous passez au second, et continuer ainsi jusqu’à la fin. >>

Classez vos idées dans un enchainement logique

Au fur à mesure que vous parlez avec beaucoup de précision, vous êtes également en face de retracer  vos idées pour parvenir à un carrefour qui tient vos auditeurs dans un lieu sûr  et rassurant, c’est-à-dire que vous devez partir également en fonction du temps que vous avez assisté à votre  évènement.

Par exemple, vous pouvez constater que à mesure que le journaliste spécialiste des questions du moyen orient de la France 24   peut  vous donner une aperçue des réalités du moment en vous plongeant bel et bien dans le passé, a  plus forte raison de vous renvoyer à nouveau dans le présent si nécessaire en cas d’une comparaison, et qu’attendons-nous  dans le futur si ça vous arrive de murmurer de la sorte.

Autre analogie pouvait  être dans le cas où  vous avez l’intention de décrire la construction d’une maison inachevée dans les débris, après que vous  parlez  du moment où on commence la fondation jusqu’au jour que les personnes gentilles  décident  de faire quelque chose, celle de sa destruction.

Si vous décrivez la ville Washington, vous conduirez vos auditeurs au sommet de capitole et indiquerez les monuments intéressants qui se trouvent dans les différentes directions. Si vous parlez d’une  voiture ou  d’un avion, il vaut mieux en décrire pièce par pièce.

Eviter les termes techniques

Si vous avez déjà assisté à un débat ayant pour intérêt l’économie ou la finance, a l’opposé du moment où vous avez mis les pieds sur la cour d’une école élémentaire, vous arrivez à voir là où se trouve la différence.

Sinon vous avez l’air non plus d’écouter, plutôt que d’observer malgré votre effort de comprendre ce que vous pouvez retenir sans perdre de pédale en cours de route de la description.

Robert kiyosaki, l’auteur du livre Père riche père pauvre est une figure dans la compréhension des termes actif et passif.  Il estime simplement que actif vous met de l’argent dans votre  poche tandis  qu’un passif, vous faites sortir de l’argent dans votre poche.

Vous pouvez chercher à vous rapprocher de la personne la moins intelligente de votre auditoire, cela vous éliminent que vous ayez à soupçonner de vos termes.  

Utilisez des aides visuelles               

Une maxime chinoise dite,  qu’une image vaut mille mots. Vous pouvez parler de la ville de paris et ses environs, conduisez votre description d’une image, des statistiques, et même des graphes pour  être convaincus de plus en plus une fois que vous prenez aussi la peine d’en émettre dans vos idées.

Par exemple, les journalistes ont tendances  à accompagner  de temps à autre les propos recueillis pour vous convaincre des faits évoqués d’une région ou d’autres endroits qui vous sembleraient indifférents.

comment partager vos idées ?

Dans votre prochain article …..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.