Comment Alfred passe la certitude P.1

Vous n’essayez pas de comprendre son problème

Parler de certitude - Comment Alfred passe la certitude P.1

Si vous n’arrivez pas à comprendre ou à obtenir le oui de votre vis-à-vis, c’est qu’il y a une mal compréhension  dès que vous prenez la peine de soulever ce que vous souhaitez de la part de votre interlocuteur.

Vous avez pris certainement du temps pour passer un message, étant donné que vous êtes convaincus d’obtenir de la part de votre interlocuteur une approbation, vous mettez par parler quand même de ce qui vous amène à se pointer ou à le contacter.

Par contre, vous tournez avec cette même formule qui consiste a aller directement sur ce que vous voulez de la part de votre interlocuteur sans que vous ayez ni le temps, ni la peine de voir pourquoi par exemple celui-doit adhérer à votre idée.

C’est le cas où, vous désirez obtenir de la part d’une poignée de personnes la présence de ceux-ci à une conférence que vous êtes censés communiquer autour de vous pour attirer de plus en plus de personnes autour de cet évènement.

Après que vous ayez compris qu’il vous faut jouer votre rôle dont celui de partager autour de vous, aussi bien dans vos différentes conversations quotidiennes, vous disposez néanmoins des prospectus qui vous servent en même temps de moyen de les inciter à marquer leur présence.

Dans un premier temps, vous arrivez à obtenir l’attention de celui-ci, pourtant votre erreur capitale, c’est de vous mettre par prononcer la phrase simple, je voudrais solliciter votre présence à une conférence ce   week-end dans le hall en face de l’immeuble X, ensuite vous lui donnez quand même votre prospectus sans qu’il ait, à vous  écouter dans un premier temps le pourquoi.

Votre attitude envers votre interlocuteur parait pour vous normal dites-vous, et oui, vous ne parvenez pas à comprendre pourquoi la plupart des  personnes que  vous avez sollicité a cette conférence en votre nom n’ont pas répondu à cette rencontre.

C’est aussi votre cas, dans une démarche de demande de la part de votre interlocuteur, vous mettez à parler que vous avez  besoin de telle chose sans que vous ayez posé à vous poser pourquoi votre interlocuteur devrait vous écouter.

Sinon supposons que l’un de votre ami aimerait bien obtenir de votre part votre sollicitation à contribuer à une collecte de fond dans le but d’aider l’un des enfants qui se trouve dans son entourage enfin de goûter comme tous les autres enfants d’apprendre à l’école.

Celui-ci se met à vous parler de telle manière, Bonsoir X, je vois que tu es arrivé à voir la plupart des enfants commencé la rentrée efficacement dans ta zone d’habitation, par contre il y a un, qui vient de passer à côté  de  cette opportunité parce que d’après lui, il n’est pas arrivé à comprendre pourquoi celui en qui il comptait pour payer la scolarité ne lui parvenait pas toujours l’essentiel.

En plus de tout cela, celui-ci parvient quand même déjà à trouver la moitié, et je me suis dit qu’il a fait déjà quelque chose, par conséquent la motivation est déjà bien au rendez-vous, et c’est la raison pour laquelle je voudrais que tu m’apportes un coup de main enfin de ressembler le reste.

Maintenant contrairement à l’autre qui voudrait bien obtenir de votre part votre présence, se met à vous inciter à une séance d’animation que vous devez vivre avec insistance, sans prendre l’initiative de vous montrer pourquoi, vous devez vous lancer dans cette démarche.

Certainement qu’il prendra du temps à vous répéter d’une mille manière le même message, mais vous n’êtes pas si motivé en tant que tel, ce qui nécessite dans  votre fort intérieur que ce n’est pas évident que les choses se passent ainsi.

A regarder de près, le temps de vous décrire le pourquoi de passer à l’action  est aussi absent que  vous-même, vous ne comptez que sur l’une  des difficultés à surmonter a défaut que vous soyez motivés pour répondre a la requête.

Comment cela se passe alors sur la chaine YouTube ?

Eh bien, vous voilà en face de votre créateur de contenu qui essaye d’une certaine manière de vous convaincre de changer ou de passer à faire quelque chose qui aurait pu vous améliorer dans le quotidien.

Sinon supposons que vous êtes arrivés à cliquer sur une vidéo qui a pour objectif de passer votre temps de moins en moins sur certaine plateforme aussi bien en touchant le problème des medias que des réseaux sociaux.

Il commença toute fois à vous parler des difficultés dans un premier temps que vous pouvez comprendre de telle sorte que, avoir constamment ou vous mettez à chaque fois à regarder des medias, vous êtes quasiment de donner votre attention aux publicitaires qui vous incitent  à effectuer des achats qui malheureusement  n’ont  pas été prévus et pourtant, à cause des messages sublimes, vous êtes facilement emportés.

Ou c’est aussi le cas des réseaux qui malheureusement vous prenne énormément du temps que vous passez constamment  en train de remettre à demain  ce que vous devez faire à un moment donné.

Un peu plus loin, à force d’écouter des mauvaises nouvelles tout le temps, vous ne parvenez néanmoins pas, à prendre des décisions  importantes parce que la vision que ceux-ci vous laisse du monde, c’est qu’il y a du danger partout.

Par ailleurs, après que celui-ci finisse d’énumérer ou d’évoquer les difficultés, il prend quand même la peine de vous faire comprendre qu’il faut désormais mettre à la place de  télévision, plutôt de lire un ouvrage en développement personnel pour vous améliorer.

Ou encore de passer votre temps avec la  famille  à la place du temps que vous donnez à lire des courriers de toute part.

Parlez des difficultés dans un premier temps

Quand vous êtes dans une démarche de sollicitation la plupart du temps, c’est d’aller au plus vite ou de parvenir à  votre fin qui vous tient dans une position qui vous fait encore passer du réel commencement. Et quel est cette réalité ?

Celle de commencer par parler de votre difficulté ou problème avant d’aboutir sur votre formule à mettre en  œuvre pour obtenir de la  part de votre interlocuteur.

Par exemple, si vous désirez emprunter de stylo chez votre vis-à-vis, c’est de vous balancer sur votre problème, que vous pouvez formuler de la sorte, Mon sac a été déchiré en cours de route ce matin, ce qui a fait perdre plusieurs de mes affaires sans que je me rends compte pour les récupérer, as-tu  un stylo de plus pour m’emprunter ? A l’opposé de votre formule habituelle

Je cherche un stylo…..oui mais pourquoi ?

Cette question déclenche chez épiphanie une longue réflexion sur l’importance de se fier aux difficultés avant de prendre l’initiative de prendre soin de demander ce qui brûle lèvres.

Decouvrez cette vidéo que je vous propose, pour identifier les difficultés de ce paradoxe https://www.youtube.com/watch?v=8Kcx-f7V5Es

Retrouvez la suite de votre  série d’article prochainement avec le lien en dessous.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.