comment Alfred passe la certitude p.2

Parler de certitude 1 - comment  Alfred passe la certitude p.2

Cette question déclenche chez épiphanie une longue réflexion sur l’importance de se fier aux difficultés avant de prendre l’initiative de prendre soin de demander ce qui brûle lèvres.

Si vous n’aviez pas lu la série P.1, veillez cliquer sur le lien pour en savoir, enfin de vous disposer en amont des pièces manquantes : Comment Alfred passe la certitude P.1

Eh donc, cette habitude de partir sans se poser telle question ou telle que pourquoi mon interlocuteur devrait-il m’écouter au lieu de se vaquer à ses préoccupations quotidiennes.

Pourtant, vous pouvez dire que vous disposiez des solutions crédibles et servent encore à votre message que vous êtes près à partager avec votre vis-à-vis.

Cependant, à quoi ressemble la réalité de ceux qui décident de motiver l’interlocuteur, dans le cas où, vous   communiquez une marchandise que vous cherchiez à vendre ou un article ?

Supposons que vous décidez de vendre a une clientèle sceptique de changer  de temps en temps son armoire.

Ce qui nécessite évidemment que vous soyez en train de parler à vos collègues de vous rejoindre pour vendre le stock  que vous avez à votre disposition, depuis que vous ayez l’idée de résoudre ce problème au sein du marché que vous connaissez, pour sa façon de traiter les affaires au point où il perd de l’équilibre entre le trop et l’essentiel.

La meilleure dans votre cas dites-vous, c’est de mettre par communiquer votre ultime message d’appel à acheter, étant donné que vous êtes convaincus  que votre produit est  celui que vous rêvez trouver pour changer la vie d’une part.

Vous prenez quand même l’initiative  de solliciter de gens que vous êtes conscients convaincues d’autre part, et au final  aussi pour des raisons bien fondées enfin de gagner la présence de ceux-ci.

Bref, vous mettez à communiquer votre idée autour de vous, de telle sorte que vous parvenez atteindre votre premier objectif, celui de rassembler autour de votre personnalité  des pseudo-vendeurs.

A vous mettre à l’œuvre, vous arrivez à obtenir de vos collègues leur approbation pour l’entreprise dans laquelle  vous plongez dans le but de transformer votre clientèle.

L’idée de commencer à parler comme à l’accoutumer  vous éloigne de ce paradoxe.

Ce que la plupart croit ignorer dans les toutes premières secondes

Si vous êtes déjà aperçus, vous obtenez de la plupart des personnes que vous connaissez, et oui je vous le répète, vous êtes en possession de toujours recevoir de la part des autres, et même si vous croyez ceci.

Se vouer a la  bonne volonté  de n’importe quelle personne ne vous soit plus une chose difficile quand vous désirez de telle manière que ce soit ou d’une autre ne parait pas forcement une histoire de fiction.

Si vous en avez  marre de vous mettre par sentir les mêmes odeurs, vous faites appel à votre entreprise de nettoyage, au cas où,  vous devez changer le décor  de l’atmosphère, pas question de vous traumatiser l’esprit, vous faites appel à votre entreprise de décoration.

Parait-il que vous devez prendre de temps à autre de communiquer avec les personnes qui vous sont chères, autrement dit, avec des personnes que vous êtes censés être  rattachées depuis votre enfance ou depuis que vous avez  entrepris vos études dans telle région.

Parce que vous gardez de ceux-ci, vous ne passez pas une année entière  avec d’autres pour renouer, si possible resserrer les liens même si d’autres ne vous conviennent pas réellement pour aboutir à votre vision que vous embrassez telle que cette mère tendre qui  essuye  les larmes de son enfant tendrement. Affaire classée. Une chose est certaine, vous sollicitez cette entreprise pour recharger votre compte de crédit.  

Ou encore, c’est votre collègue qui n’arrive point à dormir  parce que quelque part, il y a une déesse qui cherche à diviser le jardin d’éden en deux pour retrouver la paix que vous auriez dû voir au sein de deux personnes semblables, croyez-moi, votre collègue a de difficulté dites-vous, mais n’attendez pas qu’il se met à vous parler d’un médecin, seulement que vous ne parvenez pas à voir le type de personnalité soignant qu’il désire.

Vous allez d’une certaine manière le conseiller de rejoindre l’hôpital au plus vite que possible, il ne s’agit pas de vous, après tout, vous n’aviez pas acquis cette compétence, vous n’avez pas tort.

Par contre, quand vous regardez ces différentes situations, votre tentative d’affirmer que chacun d’eux a de difficulté n’en relève pas du tout que vous ne soyez pas de contribuer à la bonne réussite de cet article que vous lisez malgré votre précieux temps que vous pouvez mettre à profit pour retirer encore davantage de votre journée ailleurs, vous faites partir des personnes qui doivent recevoir de pleins conseils  dans les prochains jours.

Evidemment que la plupart ont de difficulté, ce qui nécessite votre action, c’est-à-dire, mettre par communiquer, et cela peut être vu de la sorte, votre interlocuteur arrive à entendre votre douleur, ensuite son seul prochain objectif, quel médicament pour soulager votre douleur ?

Si vous êtes dans le cas où, et oui ; arrivez à un moment devant mon écran d’ordinateur, je dois avoir la tête reposée pour penser à ce qu’il dérange mon lecteur dans son quotidien, à prendre sa parole en main telle que ce jeune homme qui est conscient que c’est aussi de son tour de quitter sous la responsabilité des parents et prend sa vie en main et cessé de toujours remettre la faute quelque fois sur les géniteurs, sur les fausses promesses et aussi de nombreux désillusions que c’est en suivant la masse qu’il parviendra à vendre n’importe quelle idée.

Une chose est claire, vous êtes au bon endroit, votre sentiment de chercher encore s’arrête ici, quand vous rendez déjà  que c’est aussi avec la peine de comprendre que je travaille au quotidien pour donner le meilleur de votre attente.

Eh bien, que pouvez-vous retenir, que vous découvrez dans la suite de cette série ?  

Vous retenez que votre interlocuteur arrive à identifier votre difficulté, ensuite partir de votre difficulté trouve qu’il vous faut tel que vous constatez une fois à la pharmacie dans cette anecdote.

Jean, père de famille souffre de maux de tête, après avoir pris le temps de bien  s’assurer  faire l’essentiel malgré les va et vient de la journée, accompagnés de nombreuses frustrations auxquelles il est confronté, parce que aussi, il est déjà convaincu qu’il doit apporter la nourriture sur la table.

Il décide néanmoins de se rapprocher auprès du pharmacien, celui-ci murmure à nouveau, de quoi souffrez-vous ?

Jean explique à celui-ci qui n’arrive pas à trouver la paix intérieur, pas question  que celui-ci lui propose de prendre une telle vitamine, c’est dur de supporter ça encore pendant la soirée.

Le pharmacien trouve le médicament approprié à Jean, il retourne tranquillement chez lui, il retrouve le calme. Fin de l’histoire.

Mais qu’est-ce arrive des que  vous prenez l’initiative de parler de votre idée à vos collègues soulignées plus tôt ?  

Si vous comptez convaincre des personnes à adhérer   à votre entreprise, soulignez votre pourquoi, par conséquent, cela nécessite que vous soyez  en train de communiquer de  difficultés que vous avez trouvées.

Ceci est une bonne astuce pour parvenir à reconnaitre votre pourquoi.

Cependant, qu’est-ce qui pourrait arriver quand vous n’arrivez pas à passer votre interlocuteur dans vos camps ? Doit-on le lapider ? Songez tranquille, vous méritez mieux que ça. Doit-on le frapper ? Non plus, vous êtes un  général, pas besoin de toutes ces gymnastiques pour gagner votre bataille.

Retrouvez avec le même plaisir prochainement Comment motiver  votre interlocuteur ?  

Vous est proposé une vidéo pour identifier les difficultés du message que tente de poser ce Youtubeur: https://www.youtube.com/watch?v=nw2wro9W-xU

Vous est recommandé:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.