Comment Emmanuel envoie son email en évitant ce frein ?

Comment Emmanuel envoie son email en évitant ce frein ?

- Comment Emmanuel envoie son email en évitant ce frein ?

Je n’en pouvais plus jusqu’au jour que je prenne le temps de m’assoir, de réfléchir a ces nombreuses fois, que je devais accepter que mon émetteur, avec qui je suis en communication soit  un être d’émotion.

C’est ainsi que plusieurs personnes, parmi ceux-ci, j’en connais les cas de quelques amis qui m’on déçu, soit en étant victime d’une mauvaise expérience de communication, soit en acceptant  sous le coup de l’état d’émotion dans lequel se trouvait leurs interlocuteurs encaissent tout.

Mais toujours-il que ça marche à tous les coups, déjà que vous êtes en communication avec vos amis, ou vos proches, qui durant la conversation, se plient dans un autre camp, au point de sentir bien ?

Qu’est-ce qui se passe pendant le moment d’échange de l’émail ?

J’en ai été victime lors du moment où, je dois a tout pris prendre mon téléphone portable, commencer par me mettre en conversation avec un ami, ou collègue, pour savoir à l’heure à laquelle aura lieu un évènement.

Ainsi, prendre l’initiative de contacter l’un des amis, qui aurait accepté vivre ce moment, je prenais aussi le temps de dialoguer avec celui-ci.

Je mettais par envoyer mon émail aussitôt que je sorte de ma routine, a savoir la plupart du temps, veuille a ce que mes petits frères sont bien retournés a l’école le matin.

Ensuite venais le moment de m’informer davantage, et donc, je n’en cherchais pas trop, comme beaucoup d’utilisateur de Facebook, je me connectais à mon compte.

Par la suite, j’envoyais du message à mon ami, mais avant, je vérifie si celui-ci était en ligne, du peu que je passe mon temps à espérer.

Avec le temps passé à discuter avec celui-ci, ce n’étais pas ce que je pensais, plutôt que je prenne le temps d’envoyer à celui-ci, des messages bien rédigés sans avoir l’air de quelqu’un qui cherche à abréger mon émail a tout le coup.

A l’inverse, celui-ci n’avait pas été à la hauteur, pour me répondre, ne prenais pas du temps, plutôt retournait instantanément son message automatisé comme celui qu’on Vient de recevoir de GOOGLE juste après l’envoi d’un code de confirmation.

C’est aussi vite que j’ai constaté, de la part de Google que du moment ou j’attendais un message de sa part, ceci pour avoir un code, encore pour valider une inscription, aussi vite  que cela parait, j’avais le message plus tôt.

Et de la même  façon, mon interlocuteur, derrière son écran, se contentait juste d’envoyer des messagers, mais ne prenais pas le soin de vérifier, de corriger si possible, mais le minimum, dont celui d’assurer, que son émetteur allait pouvoir déchiffrer.

Apres avoir ouvert le message, il suffisait de commencer par lire le message ; et arriver à mi-parcours, je me disais si c’est encore possible de continuer.

Et si j’étais contraint de lire, de choisir ensuite répondre à un tel message, c’est évident que je finisse par passer a cote de ce qu’attendais de ma part celui-ci.

Ce qui demande que je redemande à nouveau, mais le constat est le même quand je me rendais compte qu’il avait pris soin de répondre a mon message, d’être un peu plus clair, mais toujours est-il, qu’il persiste dans son jeu, dont celui d’abréger les mots , et se contentait ensuite de me les renvoyer.

Même si, il avait compris que je n’étais pas réceptif a une manière si cruelle, à mes yeux, je voyais que cela consiste à pousser à réagir, mais comment ?

C’est aussi simple que je considérais la réponse de certains camarades, dont celui d’arrêter de répondre ou s’en vont chercher ailleurs la réponse, au risque de tomber dans un piège sas fin, sinon pourquoi en donner la peine ?

Voilà  émail envoyé à  Emmanuel pour lire devant l’audience

Ce jour-ci, j’étais  un habitué d’être en compagnie avec Emmanuel à l’université, quand il avait un souci avec l’un de ses camarades.

Responsable du groupe qu’il était, pense de partir sur un point.

Celui de s’en aller ensemble, ensuite communiquer son émail reçu de la part du responsable en état de convalescence depuis quelques jours.

Le comble à mes yeux n’était pas surprenant, quand je laissais Emmanuel rejoindre ses camarades d’amphithéâtre pour les informer au plus vite que possible.

Pourtant, c’était autre chose que  tout le monde assistait, dont celui de rester en face de quelqu’un qui gardait son petit joujou dans la main, son portable pour les lire l’information.

Mais qu’est-ce que celui-ci constatait, déjà qu’il avait demandé  à ce qu’ils fassent silence pour écouter ?  

Il commençait par lire son message, arrivé le moment d’en finir une fois de bonne, ceci dit, complètement a la fin de son message, était surpris qu’il ne pouvait plus continuer la lecture de la bonne nouvelle.

Complètement déçu, n’avait pas vite compris qu’il n’avait pas été un sérieux avec son émail, reçu de la part de son responsable le matin, à cause de la pression, passait de lecture.

Qu’est-ce qu’il fallait faire ?

Il ne pouvait plus continuer, Emmanuel n’était pas capable de lire ces lignes complément sous forme abrégée, lui dépassait, demandait à ce qu’on lui donne quelques minutes pour y remédier.

Il cherchait  par entrer en contact avec son responsable pour corriger son émail.

Désormais, je pouvais voir Emmanuel faire autrement, mais comment réellement ?

Ces 2 moyens pour éviter de tomber dans ce piège

Commencez par écrire s’en est un, et se faire lire s’en ai aussi une autre remarquez-vous.

Mais cela ne se passe pas comme vous le désirez, soit vous finissez par céder à autre chose, dont celle de passer simplement à autre chose.

Le premier consiste à identifier votre message de la part de votre interlocuteur, ensuite prenez soin de l’assimiler pour retourner votre réponse, qui est destiné à votre destinataire.

Un autre moyen, est celui d’éviter de faire les fautes.

De vous habituer a refaire les mêmes choses peuvent vous couter d’être ridiculisé devant votre auditoire.

Supposez à peine arrivé  devant votre audience, mais vous n’arriviez pas à lire, sous prétexte que vous n’avez pas pris l’habitude de vous communiquer en toute transparence.

Si vous acceptez gérer votre empire en toute transparence, gérer aussi votre émail en toute transparence.

Vous n’êtes pas l’un de ses robots d’Amazon, qui vous envoie automatiquement du message quand vous effectuez votre achat ou une fois après avoir validé votre inscription.

Vous êtes humain, agissez comme un humain.

Eh bien…prenez sin de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.