Comment gâcher ceci ? Vos rendez-vous massacrés avec cette  habitude  

Comment gâcher ceci ? Vos rendez-vous massacrés avec cette  habitude. Votre interlocuteur a été surpris par ceci.

Comment gâcher ceci

- Comment gâcher ceci ? Vos rendez-vous massacrés avec cette  habitude  

Je venais de quitter le cours un soir après avoir pris le temps de voir si c’est nécessaire de prendre de moto ou simplement marcher pour contempler la nature.

Cette idée venait de prendre vie dans ma tête, quand j’étais dans le choix de marcher ou rentrer à moto.

Je priais de bien m’accrocher à mes pieds malgré tout, et si j’avais décidé ainsi, il était possible que je  reverrais à nouveau cette gonzesse qui aimait vendre  a cote.

Juste que je murmurais s’il fallait tomber sur sa mère pour gâcher tout, gâcher tout ce temps pour être surpris que la mère de la belle était dans le parage

Ainsi, je pensais que la situation m’imposerait à moi.

Mais comment concrètement ?

Quand la surprise à mon arrivé devant la baraque, la gonzesse préoccupée par le travail, par ce qui compte en ce moment, n’arrivait pas  à entreprendre une discussion sérieuse avec moi

Si j’avais pris le temps pour marcher, par la suite pour voir si celle-ci était toujours là,  elle  avait habitude de rester, je me voyais probablement pas en train  de vivre une situation aussi embêtante que celle-ci.

Et qu’est-ce qui se passait réellement ?

C’est le moment que je me rapproche un peu plus de celle-ci, angoissée que sa mère vienne me surprendre, probablement que la mère n’aimerait pas voir celle-ci en conversation avec un camarade, plutôt de s’occuper des clients qui viennent prendre presque tout le temps.

Eh bien, l’heure sonnait pour la mère aussi, quand elle venait de rentrer à la maison.

Si j’avais vu sa mère de loin, évidemment que cela signifiait de glisser tranquillement.

Mais comment si j’avais deux options toutes compliquées ?

Une première option consisterait à traverser la cours de la maison, et ceci sans chercher plus, glisser tranquillement avant que celle-ci me surprend.

Une deuxième option, j’étais assis en conversation avec la gonzesse, et je devrais la reconnaitre en vrai, puisque c’était pour la première fois.

Et vous pouvez rendre compte avec moi que une première expérience comme celle de rentrer dans une boite de nuit jusqu’à l’aube, tandis que vous n’avez jamais rêvé mettre pieds dans un tel milieu devrait vous convaincre de se méfier.

Au lieu de continuer à converser avec la gonzesse, je devrais passer à autre chose, et donc reprendre le chemin, à condition d’espérer le chaud ou le froid.

Quand la situation n’était pas favorable, il était clair de choisir la meilleure option.

A quoi sert à nouveau de chercher les djihadistes quand le journal la libération  parle sans cesse que le monde allait mal.

Cliquez sur le lien en guise de connaissance du journal https://fr.wikipedia.org/wiki/Lib%C3%A9ration_(journal)

Pourtant, les arbres poussent devrait me dire l’un des amis.

Il n’avait pas tort.

J’avais pris du temps pour comprendre que la circonstance  ne permettait pas de converser.

D’entreprendre une discussion sérieuse, par conséquent,  je reprenais le chemin.

A savoir s’il fallait reprendre à pieds ou à moto ?

 Vous avez su que c’est gâcher n’est-ce pas ?

Il est vous arrivé de vivre une expérience comme celle de patienter, pour la suite converser avec votre interlocuteur potentiel.

Tandis que vous réalisez que c’est maintenant ou à jamais, vous n’arriviez pas pourquoi votre interlocuteur s’est tiré de l’affaire facilement.

Le temps que vous avez consacré pour neutraliser, calculer votre interlocuteur, et tout ceci, à peine déjà à la fin de votre objectif, et voilà que celui-ci ou celle-ci s’est barrée comme une Lamborghini.

Pourtant, quand vous finissez par vous assoir, encore par réfléchir pendant un instant, voir que les circonstances comptaient plus  que la capacité d’atteindre l’objectif, dont celui de mettre par  parler avec votre interlocuteur était loin.

Et donc, comment gâcher un objectif d’approche, quand l’interlocuteur potentiel est coincé entre milles  personnes.

Evidemment, a première vue, c’est compliqué, voire difficile.

Sinon, imaginer, déjà que vous mettez par appeler celle-ci, et l’un des compagnies commençait par hurler comme une machine.

Encore supposez, vous pensez draguer la plus belle fille d’un groupe en marche.

Ou c’est dans la rue que vous réalisez que c’est le moment d’interroger, et dans le même temps, vous  voyez  votre interlocuteur marche aussi rapide que vous devez murmurer,  si c’est un train a grand vitesse ou quoi.

Par ailleurs, quand est-il du moment où, déjà assis vous voyez que c’est maintenant que les réseaux sociaux ont contrôlé votre rendez-vous plus que tout ? Toujours est-il  évident de dialoguer efficacement pendant ce moment ? Et ceci, lorsque votre interlocuteur en face de vous s’intéresse à ce que Emmanuel macron dit que ce que vous dites ?  C’est qui votre ennemi

Prochainement …

Contrôler votre circonstance avant de vous engager

Pendant que vous réalisez discuter, ceci avec un supérieur, voire avec vos proches, les circonstances ne présentent pas toujours de s’engager dans une conversation.

C’est l’exemple du patriarche qui venait de son travail, tout fatigué ne compte pas entrer dans les histoires à dormir debout.

Plutôt, une douche et par la suite déposer son tibia quelque part.

La petite fille avait bien compris, père devrait se poser pour un moment.

La circonstance ne permettait pas de dialoguer.

Peut-être en face du repas chaud ?

Vous avez compris n’est-ce pas ?

Attendez le moment opportun pour avoir votre interlocuteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.